Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Démocratie? Ou Ploutocratie?
  • Démocratie? Ou Ploutocratie?
  • : Pas d'issue aux grands défis de l'humanité (pétrole, eau, famines, biodiversité, érosion, climat...) sans changement de paradigme et TOTALE remise en question tant au niveau individuel que pluriel (mode de vie, économie, progrès…)
  • Contact

Tonnes CO2/personnes/an

2 = capacité d'absorption de la terre
4 = moyenne mondiale (2 fois trop)
8 = émission moyenne d'un Européen (4 fois trop)
20 = émission moyenne d'un Américain (10 fois trop)
0,09 = émission moyenne d'un Burkinabé
0,06 = émission moyenne d'un Ethiopien

Rechercher

Bon à savoir

- La production d'un kilo de bœuf nécessite autant d'eau qu'une douche (débit de 18 litres par minute) quotidienne de 5 minutes pendant 2 ans.


- En Europe, chaque tête de bétail est subsidiée à plus de 2 euros par jour, soit un peu plus que le revenu journalier des 2/3 de la population mondiale.

 

- Le total des actifs financiers (crédits et spéculations) atteint 6,7 fois le PIB mondial!

 

- Dans le Pacifique Nord, les courants océaniques charrient des millions de tonnes de plastique. Leur accumulation couvre désormais une zone grande comme 6 fois la France.


- Seuls 1,6% des dépenses militaires ou 4,3% des subventions agricoles sont nécessaires pour assainir les besoins en eau de 80% des Africains.


- La fortune des 3 individus les plus riches de la planète est supérieure au PIB des 48 pays les plus pauvres (600 millions de personnes).


- Les pays en développement, qui subissent durement les dérèglements climatiques, ont produit moins de 20% des 350Gt (giga tonne) de CO2 accumulé dans l’atmosphère depuis 1850, alors qu’ils représentent 80% des terriens.


- Pour la banque mondiale, de 2006 à 2008, les prix alimentaires ont augmenté de 85%. Dans les pays pauvres, les dépenses alimentaires représentent 60 à 90% des budgets des ménages…


- Un plein de 50 litres de bioéthanol correspond à  250 kg de maïs, de quoi nourrir une personne pendant une année.


- Par an, les avions commerciaux émettent autant de CO2 que toute l'Afrique.


- L'élevage industriel consomme autant de céréales qu'Indiens et Chinois réunis (moitié de la population mondiale).

- La production, le stockage, le transport et le conditionnement d'une calorie alimentaire issue de l'agriculture conventionnelle nécessite 40 calories fossiles!


- D'autres chiffres ici

 

Citations & Livres

Aucun être humain ne vient au monde pour éviter à ses frères la peur de mourir en niant le corps par le travail et l'intellectualisation du monde. [Raoul VANHEIGEM] Adresse aux vivants sur la mort qui les gouverne et l'opportunité de s'en défaire

 

Ce que fait actuellement la logique de marché, c'est jouer sur la méfiance radicale de l'être humain à l'égard du détachement, ancrée dans l'énergie angoissée du besoin, pour pouvoir inverser l'énergie renonçante du Désir en énergie compulsive de l'envie. [Christian ARNSPERGER] Ethique de l'existence post-capitaliste

 

Le discours économique a une fonction terroriste, celui d'évincer le citoyen du débat [cité par Marie Martin-Pêcheu] Bio-économie

 

La monnaie et l’économie existent parce que l’homme n’a pas confiance en son prochain, qu'il suppose – souvent à raison - vouloir obtenir un échange gagnant. Il veut des garanties. Mais les garanties ne tiennent pas leurs promesses et se révèlent incapables d’empêcher l’injustice. [Didier LACAPELLE] Manuel d'anti-économie

 

Pour ceux qui connaissent le sens profond des choses, les paroles brèves sont des commentaires ; Pour ceux qui se fient aux apparences, les vastes discours ne sont que des abrégés imprécis. [Mawlânâ Djalâl Od-Dîn Rûmî] La geste de Taliesin

 

Notre époque a besoin d’une grande bouffée d’air frais, qui la revivifie. Vienne le temps où chaque individu, rejetant l’apathie dont tire sa force le pouvoir léthargique qui l’opprime, se change en guerrier sans armure et sans autre arme qu’une invisible force de vie. Qu’il combatte sans relâche pour ce qu’il a d’unique et de plus cher au monde, sa propre existence, vrai champ de bataille où nerfs, muscles, sensations, pensées répondent à la sollicitation de désirs obnubilés par la passion de jouir et que contrarient, refoulent, mutilent et nient les mécanismes d’une économie qui exploite le corps à l’égal de la terre. [Raoul VANEIGEM] Nous qui désirons sans fin


A travers le voile de notre vision rationnelle, la lumière du Réel se brise, et la transforme en une autre vision, comme la lumière du soleil dans la pluie donne l'arc-en-ciel. L'homme, devenu conscient du soleil, comprendra l'arc-en-ciel d'une facon différente. Mais celui qui aura le courrage de tourner le dos à ce qui n'est que l'arc-en-ciel, verra le soleil lui-même. L'homme ressent en lui-même et en son monde, la promesse d'une Réalité qui, à l'origine de son développement rationnel, se cache. [Karlfried GRAF DÜRCKHEIM] 
La percée de l'être ou les étapes de la maturité


L'écologie extérieure sans écologie intérieure n'est qu'illusion. Si intérieurement, l'esprit est mu par des violences passionnelles, cela se traduira inévitablement en comportements extérieurs. Intérieur et extérieur sont interdépendants. Sans un changement intérieur de mentalité et de relation, vouloir un changement à l'extérieur est illusoire. [Denys RINPOCHE]


L'économie politique a placé sur un podium quelques-unes de nos dispositions naturelles les plus vilaines : le matérialisme, l'esprit de compétition, la gloutonnerie, la vanité, l'égoïsme, la myopie intellectuelle et la toute bête cupidité. [Hazel HENDERSON] cité par Fritjof Capra dans Sagesse des sages

Si la logique en place est si tenace, c'est peut-être que quelque chose au fond de nous même y collabore - quelque chose qui participe de l'angoisse et du déni de notre condition d'humains. Les voies de sorties, les plus pertinentes de l'économie capitaliste ne sont donc pas économiques. Elles sont existentielles. [Christian ARNSPERGER] Critique de l'existence capitaliste, Pour une étique existentielle de l'économie

Notre siècle de rationalité matérialiste, de pesanteur minérale, de substances toxiques largement répandues, d'une science presque totalement asservie au profit, a porté atteinte au monde sensible qui constitue l'enveloppe vivante et vitale de notre planète. Il semble que ce ne soit qu'à l'aune du sacré que nous pourrions mesurer l'ampleur de notre responsabilité. "J'entends par sacré ce sentiment humble où la gratitude, la connaissance, l'émerveillement, le respect et le mystère s'allient pour inspirer nos actes, les éclairer et faire de nous des être très présents au monde, mais affranchis des vanités et des arrogances qui révèlent bien davantage nos angoisses et nos faiblesses que notre force." [Pierre RABHI] Conscience et environnement

Comme une rivière crée les berges qui la contiennent, l'énergie en quête de vérité crée sa propre discipline sans aucune forme de contrainte; et comme la rivière trouve la mer, l'énergie trouve sa propre liberté.
[Jiddu KRISHNAMURTI]
Le sens du bonheur

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.

[GHANDI]

Richesse c'est pouvoir. C'est le pouvoir d'acheter; c'est un droit de commandement sur tout le travail d'autrui.
[HOBBES]


Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme
[RABELAIS]


Rien n'est si dangereux qu'un ignorant ami; Mieux vaudrait un sage ennemi
[Jean de la FONTAINE]

Chaque fois que l'humanité est amputée d'une de ses langues, une de ses cultures, un de ses peuples, ce sont ses propres enfants qui deviennent orphelins d'une partie d'elle même.
[Patrick BERNARD] www.icrainternational.org

Les paradis fiscaux ne sont pas qu'un phénomène marginal réservé à quelques milliardaires, quelques affairistes et beaucoup de mafieux. C'est, au contraire, « une infrastructure essentielle de la finance internationale ». Christian Chavagneux & Ronen Palan


La richesse se mesure au nombre de choses que nous pouvons laisser intactes
[THOREAU]

 

3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 12:10

escargot-copie-1.jpg

- Dans l’atlantique, 2 à 3 millions de litres quotidien de pétrole se déversent et se déverseront jusqu’en août dans l’océan atlantique et sur un des écosystèmes les plus riches des Etats-Unis.

- Dans le monde, des abeilles (80% de la pollinisation des végétaux) et des vers de terres (fertilité des sols) disparaissent par milliers.

- En Indonésie, des orangs-outangs se retrouvent nu comme des vers face à des tronçonneuses qui font de la place aux monocultures de palmier à huile (agrocarburant et alimentation industrielle).

- Au pôle Nord, des ours polaires malingres pataugent en cherchant désespérément une plaque de glace pour pouvoir marcher en bon plantigrade.

- En Chine, des employés de Foxconn (le plus important sous-traitant d’appareils électroniques au monde) se suicident.

- En France, ce sont les employés de France Télécom et de Renault qui se suicident.

- En Belgique, Carrefour et Opel restructurent et licencient.

- A Haïti, après les effets d’annonce, les déclarations de soutient et les œuvres de charités, Monsanto fait dans l’humanitaire.

- En Afrique, la Banque Mondiale favorise l’accaparement des terres.

- Dans le monde, la course à la compétition et à la croissance économique laisse des milliers de gens sans toit, sans terres et sans nourriture. Salaires et conditions de travail sont chaque jour bradés et revu à la baisse. Délocalisation, productivisme et expropriation poussent les gens à aller s’installer dans des mégapoles et bidonvilles insalubres et stressant où l’insécurité règne à tous les coins de rues.

- Aux Etats-Unis, des personnes sont expropriées faute de n’avoir pu rembourser un emprunt bancal.

- En Europe et dans le monde, le racisme, l’islamophobie et la xénophobie sont de plus en plus médiatisés et instrumentalisés pour un électoralisme de bas étage.

- En Europe, une grogne populaire grandit suite à l’annonce d’une cure d’austérité sur l’ensemble de la zone Euro et plus particulièrement en Grèce.

- En Europe, le taux de chômage officiel est au plus haut depuis la création de la zone Euro.

 

Et pendant ce temps, en Belgique, nos politiciens ergotent et font les beaux. Et bientôt ces mêmes politiciens devront assurer la présidence de l’Union Européenne !?

 

Elle est pas belle la vie ? Elle est pas belle notre démocratie représentative ?

 

MAIS

 

- Dans le monde, les banques sont en bénéfice et les actifs financiers sont en hausse.

 

DONC TOUT VA BIEN !

 

Mais le 13 juin 2010, l’ensemble des citoyens belges est appelé à voter. A voter pour des représentants qu’ils jugent indignes et inconséquents. A voter pour une démocratie dite représentative. Beaucoup sont dans l’expectative et ne savent absolument pas pour qui voter. On le serait à moins, vu l’état de délabrement de nos démocraties et l’état actuel d’organisation et de fonctionnement des scrutins : peu ou pas de couverture médiatique pour les petits parti, course à l’audimat et à l’arrivisme,  principe de tête de liste, sélection de candidat populaires (joueur de foot, ex-animateur télé) pour récolter des voix pour le parti, coalitions diverses et en tout genre, etc. Autant de manipulations qui ont pour unique fondement la particratie par la négation du vote censé refléter la volonté populaire. Non, messieurs les politiciens, le peuple n’est pas con, il est juste mal informé. Mal informé par qui ? Par vous-même qui courbez l’échine devant la puissance des lobbies économiques mondiaux qui nous gavent de pub et de produits aussi inutiles que débilitants.

 

Beaucoup de nos concitoyens pensent même ne pas voter ! Ce serait là une erreur incommensurable. Le vote est l’essence de la démocratie. Ne pas voter c’est accepter la puissance des lobbies et l’aveuglement des politiques. Tous les grands changements, toutes les grandes révolutions sont issues de la base. Et pour cause, tant qu’une grande partie de cette base n’est pas spoliée par les apparatchiks au pouvoir (économique, politique ou religieux) tout semble aller pour le mieux. Mais aujourd’hui, grâce à Internet, grâce à une certaine prise de conscience collective, la mondialisation n'est plus aussi heureuse qu'il n'y parait. Il est temps de nous éveiller, de nous soulever et de dire NON !

 

Comment dire NON dans l’état actuel de fonctionnement et de représentation politique ? Il faut dire non par un vote de contestation. Il faut donc...

1) Aller voter.

2) Ne pas faire un vote blanc.

3) Ne pas voter tête de liste (parti), voter pour des personnes.

4) Voter pour un petit parti.

5) Voter un petit parti mais pas n’importe lequel.

 

Ne pas voter pour le Parti Populaire de Madrikamen car il s’inscrit très clairement dans la même logique opportuniste de parti et dans le gain pour le gain. « Votez pour moi, c’est moi le plus beau, c’est moi le plus fort ! » Non ! La démocratie ce n’est pas cela. C’est autre chose qu’il faut encore inventer. Autre chose de plus en plus accessible et réalisable notamment avec les technologies Internet et l’organisation de consultations populaires.

 

Voter pour le Rassemblement Wallonie France ne résoudra en rien le problème de fond qui ronge nos sociétés. Nous serons alors le Xième département d'une république bananière avec un président qui dit tout et son contraire, l’archétype même du politicien narcissique prêt à tout pour qu'on parle de lui.

 

Voter Vivant qui, à mon sens touche le fond du problème et propose des solutions particulièrement innovantes. Malheureusement trop innovant et trop original Vivant s'est dilué dans la particratie (voir Wikipédia).

 

Non, pour un bon et réel coup de vote contestataire, PTB pourrait être un bon choix. Comme tous les autres, il s’inscrit aussi dans la logique de parti, il joue des coudes et finira probablement par ne plus écouter ceux qu’il prétend défendre (les travailleurs) MAIS il aura le mérite de shooter dans la fourmilière! De plus, c’est le seul parti qui propose un programme clair de financement avec notamment une taxation (faible) des hauts patrimoines et la nationalisation des banques. C’est aussi un parti uni qui possède encore son homologue en Flandre. Comme le disait un intervenant ce matin à la radio : « c’est la scission des partis qui a entraîné la scission de la Belgique, pas l’inverse. ».

 

Mais il existe aussi le Front des gauches créé il y a peu, témoignant d'une grande volonté et d'un formidable travail de cohésion et d'union face au rouleau compresseur de la droite. PTB n'a pas voulu s'asscier à ce Front, déjà la course à l'arrivisme!

 

Pour moi, il faut donc voter à gauche toute et, par la même occasion, affirmer que nous ne voulons plus de particratie et de consumérisme !

 

C’est donc avec force et conviction que je relaye ici la proposition du Mouvement Politique des Objecteurs de Croissance (MPOC). Un mouvement, pas un parti (ne figurera donc pas sur un bulletin de vote), qui souhaite initier une nouvelle ère dans laquelle la démocratie et la croissance économique (telle que définie actuellement) seraient au cœur du débat pour une perpétuelle et humble remise en question.

 

Les propos du MOPC me semblent néanmoins à ajuster avec le fait que cette crise institutionnelle Belge est tout sauf secondaire. Elle pose la question du vivre ensemble, base de la démocratie. Les récentes déclarations de Geert Bourgeois (ministre flamand des affaires intérieures) ou d’Annemie Turtelboom (ministre fédérale des affaires intérieures ! Eh oui, c’est la Belgique) ne font que confirmer le sentiment général anti-démocratique et séparatiste. Ceci, alors même que la Belgique prétend au poste de présidence de l’Union. Alors même que l’ex-premier ministre Belge, Herman VAN ROMPUY fraîchement « élu » président du conseil de l’Europe est à l’origine des velléités séparatistes de la Flandre. Alors même que la Belgique et l’Europe condamnent l’action Israélienne sans même se renseigner un peu sur les tenants et aboutissants de toute l’histoire. Oui, nous vivons des temps historiques.

 

Bref, voici donc la proposition du MPOC: http://www.objecteursdecroissance.be/action/index.htm

Élection du 13 juin 2010

Alors que la crise généralisée s'aggrave rapidement, les élections anticipées du 13 juin prochain consécutives à la bisbrouille des partis sur BHV tombent très mal et posent de nombreuses questions.

À travers deux lettres à envoyer au Président de la Chambre et au Président de votre bureau de vote, le Mouvement politique des objecteurs de croissance vous propose d'exprimer un point de vue qui consiste à souligner que cette élection anticipée résulte d'un problème de représentation politique sérieux et que, loin d'y remédier, elle ne peut que le renforcer. Ces élections anticipées constituent une mascarade politique.

Pour plus de précisions sur la position du Mouvement à ce sujet, lire la Position du mpOC sur les élections anticipées du 13 juin 2010.

Lettre au Président de la Chambre

Lettre modèle (document RTF, pour tout traitement de texte)

Après l'avoir modifiée à votre guise et signée (les parties en rouge sont à remplacer par vos données personnelles), vous pouvez la transmettre à l'intéressé par courrier postal ou électronique. Pourquoi au Président de la Chambre ? Il est le porte-parole du Parlement et il conserve ce titre jusqu'à la nomination du prochain Président de la Chambre. L'article 5 du règlement de la Chambre prévoit en outre que « Le président donne connaissance à la Chambre des messages, lettres et autres envois qui la concernent, à l'exception des écrits anonymes », ce qui en fait la personne toute désignée pour recevoir l'expression citoyenne et en faire état au prochain Parlement.

Le Président de la Chambre est actuellement Patrick Dewael (Open VLD), son adresse : Patrick Dewael, Président de la Chambre des représentants, Chambre des représentants, 1008 Bruxelles (patrick.dewael@dekamer.be).

Lettre au Président du bureau de vote

Lettre modèle (document RTF, pour tout traitement de texte)

Après l'avoir modifié à votre guise et signé, nous vous invitons à remettre ce document au Président de votre bureau de vote et à lui demander d'en mentionner la réception dans le journal de bord du bureau. Si vous décidez de ne pas aller voter, pour ne pas rester muet face à un évènement qui vous déplaît, transmettez tout de même votre opinion au président du bureau de vote !

Suivi et soutien de l'action

Pour le bon suivi de l'action, merci de nous indiquer si vous y participez en nous le signalant par mail à l'adresse : 13juin@objecteursdecroissance.be. Vous pouvez également nous faire parvenir une copie papier des lettres que vous aurez envoyées aux personnes précitées à l'adresse du Mouvement politique des objecteurs de croissance : mpOC, rue Basse-Marcelle 26, 5000 Namur.

Nous vous invitons également à faire suivre ces propositions de lettres dans vos réseaux, de sorte que l'action puisse être reprise par toute personne intéressée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ploutopia - dans Belgique
commenter cet article

commentaires

michel lambotte 19/06/2010 22:40


C'est certain qu'un parti politique ne peut rien changer sans l'appui d'un nombre suffisant de citoyens comprenant la situation actuelle.
Quelle est cette situation?
Sans aucune prétention de ma part, je pense qu'on peut dire qu'elle est inédite ce que peu de gens ont compris.
Plus rien ne sera comme avant.
Pour la plupart, avec quelques réformes il sera possible de relancer la machine financière économique et industrielle.
Exemple:Relancer l'emploi dans sa forme actuelle n'est rien d'autre que de relancer le système qui a falli.
Face aux limites de la planète, cette relance est impossible, il nous faut tourner la page et écrire une nouvelle en tenant compte de tous les nouveaux paramètres qui se sont mis en évidence ces
dernières décénies.
C'est à chacun d'entre nous que revient cette écriture ôh combien passionnante si on veut se laisser porter par le changement, pour cela il nous faut un regard à 360°.
Je suis technicien et je puis vous dire que si vous n'agissez pas de la sorte vous ne trouverez jamais la panne.
Il y a une règle absolue dans le dépannage: TOUT PEUT ARRIVER!!!!
Alors, on laisse ses aprioris et ses idées reçues au vestiaire et on va chercher dans son esprit, sa mémoire, son imagination, son intuition toutes les informations dont on a besoin pour résourdre
le problème, on combine, on relativise, on extrapôle, on pense systémique on relationne.
Voilà de quoi devrait s'inspirer le politique, je pense que dans une démocratie représentative c'est totalement impossible car ils doivent répondre aux attentes des gens.
C'est normal du fait que nous sommes dans une économie de marché et que c'est le client qu'il faut caresser dans le sens du poil.
Pour le politique, le client c'est l'électeur, c'est lui qu'il ne faut pas décevoir, d'où la politique clientéliste instituée.
En se penchant sur l'organisation du travail, on peut dire que tout cela vient de spécialisation et par conséquent de la division des tâches, consommation y comprise (Les temps modernes) qui ont
abrutis les gens et qui les ont quelque part enrégimentés avec des slogans, moi y compris.
Je travaille dans le système c'est cela qui me donne des moyens de vivre, de répondre à mes besoins essentiels et ceux de ma famille, ce qui ne m'empèche pas de penser autrement.
Alors voter cela devient pour moi de plus en plus dérisoire, je pense que mon action sera de plus en plus efficace si elle se situe dans une recherche de participation aux décisions qui me concerne
avec un esprit de technicien.
Enfin bref, je pense que nous devons passer de la démocratie représentative à la démocratie participative dans les plus bref délais.

Michel


Ploutopia 22/06/2010 10:24




de la démocratie représentative à la démocratie participative. Sans aucun
doute ! Mais cela doit s’accompagner d’un inévitable travail personnel. Autant il est important de revoir tous les grands fondements sociétaux (institutions, démocratie, monnaie, justice,
etc.) autant il est tout aussi important de bien comprendre notre implication personnelle profonde au sein de ce système. C’est ce que Christian ARNSPERGER met si bien en évidence. Toutes les
« sciences » et techniques pouvant aider à un travail sur soi doivent être remise à l’honneur, sans dérives et sans pudeurs… Il y a encore du travail.








michel lambotte 14/06/2010 21:08


Maintenant qu'on sait que BDW est une baudruche qui va faire PCHHHHIT!!! pourquoi ne pas créer le PTE, le parti de la transition économique.


Ploutopia 15/06/2010 09:18




Je crains malheureusement qu’aucun parti ne résoudra rien sans une certaine disposition d’esprit de la population et l’avènement d’hommes
médiateurs d’un charisme et d’une humilité à toute épreuve. Encore faudra-t-il que nos médias, inféodés aux forces obscures de ce monde daignent leur donner suffisamment la parole.


 


Caricaturales et historiques, voilà deux termes qui caractérisent assez bien ces élections. Pour le belge moyen, c’est déjà terminé, il se
concentre maintenant sur le mondial. Le mondial, voilà encore un terme qui caractérise assez bien la tendance générale : lavage de cerveau, gommage de l’esprit critique, hypnose collective…
Panem & Circenses - MacDo & Playstation : http://ploutopia.over-blog.com/article-panem-circenses-macdo-playstation-42790177.html


 


On peut cependant se réjouir d’un vote majoritairement à « gauche » (toujours selon le paradigme capitaliste !) au Sud du pays.
Au Nord, BDW a déjà annoncé la nécessité d’une cure d’austérité importante. Les plus démunis du Nord n’ont qu’à bien se tenir. Certains dirons qu’ils n’ont qu’à travailler ! Tous ces
paresseux et parasites de l’Etat ! Au Sud, il semble que nous soyons plus « humains », plus « solidaires ». Mais sommes nous plus sensible au drame Grec ? aux
discours syndicalistes ? ou aux discours manichéens de l’emblématique Modrikamen ?


 


Caricatural donc et historique. Mais n’est-ce pas une bonne chose ? Allons-y, poussons le bouchon encore plus loin. Pressons et écrasons
tout ce qui reste… Pour qu’enfin la vérité éclate au grand jour : Panem & Circenses irréalisables pour cause d’inégalité sociales intenables, de limites planétaires dépassées et
d’orgueil et suffisance démesurés.








Ploutopia 11/06/2010 15:32


Je me dois d’ajouter ici que je trouve dommage, triste et déplorable que PTB n’ait pas accepté de se joindre au Front des gauches ! De la particratie et du populisme encore et toujours !

Alors on vote ?! Une petite vidéo pour nous dérider : http://www.youtube.com/watch?v=Pe4Y...

La dichotomie des partis en matière d’écologie ou de social est par ailleurs affligeante. PTB reste avec une TVA de 6% sur l’énergie et son programme de croissance écologique n’est rien d’autre que
du capitalisme vert. Ce qui me chagrine avec les Marxistes, c’est qu’ils sont aussi totalitaires et dogmatiques que les Capitalistes.
Pour une fois, je vais voter pour eu mais c’est uniquement pour contrebalancer l’autre bêtise humaine ! Et puis, au cynisme et à l’arrogance du Capitalisme, l’extrémisme et l’argumentaire de
Marco-Van-Hees, tête de liste PTB au Sénat, me semblent nécessaires.

… une Taxe des millionnaires de 1 à 3% sur le patrimoine des cinq plus riches familles belges (de Spoelberch, Colruyt, Emsens, Frère, Lhoist-Berghmans) rapporterait de quoi augmenter de 100 euros
par mois la pension de… 650.000 retraités. (et ce n’est pas avec une taxe de 1 à 3% qu’ils partirons, rappelons que la Belgique fait partie du TOP10 des paradis fiscaux)

… la concierge d’Albert Frère paye plus d’impôt (3.000 euros) que le holding d’Albert Frère, la CNP (2.881 euros), qui réalise un bénéfice 1,5 milliards.

… chaque Belge va devoir débourser 3.887 euros – ou chaque ménage 10.000 euros – si le gouvernement de l’après 13 juin applique le bain de social exigé par le Bureau du Plan : économiser 42
milliards d’ici 2015.

… ces trente dernières années, la part des bénéfices des sociétés dans le PIB est passée de 9 à 19%. Si les sociétés se contentaient toujours de 9% aujourd’hui, elles pourraient augmenter tous
leurs salariés de… 1.000 euros brut par mois.

… la société Fortum Project Finance a déduit 312 millions d’euros d’intérêts notionnels en 2008 alors qu’elle emploie… 0,8 équivalent temps plein. Cela fait 390 millions d’euros l’emploi créé.

… pour pouvoir maintenir les intérêts notionnels au nom d’une création notionnelle (imaginaire) d’emplois, la FEB vient de demander que l’Etat économise 5 milliards d’euros en… supprimant 70.000
emplois bien réels dans la fonction publique.

… la banque publique CGER a fonctionné 133 ans (de 1865 à 1998) sans jamais recourir à l’aide de l’Etat, alors qu’une fois privatisée au sein de Fortis, il n’a fallu que 10 ans pour que la banque
privée ne soit sauvée de la faillite avec l’argent du contribuable.

… au nom de l’emploi, les réductions de cotisations sociales – surtout patronales – ont été multipliées par 9 entre 1993 à 2009, passant de 750 millions à près de 6 milliards. Le chômage a-t-il été
divisé par 9 ? Non, il a augmenté de 30 % (de 578.000 à 750.000 chômeurs).

… le fisc vient d’être débouté par le tribunal et de perdre ainsi 600 millions d’euros au profit du fonds d’investissement CVC, l’actionnaire privé de La Poste. Ceci parce qu’aucun ministre des
Finances n’a jamais introduit de loi vraiment efficace pour combattre les montages fiscaux.

… il existe un pays, entre la France et les Pays-Bas, où le chômage des jeunes (15-24 ans : 21,6%) est quatre fois plus élevé que le chômage des plus âgés (54-65 ans : 5,3%), mais qui veut
maintenir les travailleurs âgés plus longtemps au travail.

… l’immunisation des plus-values sur actions en Belgique représente, de 1995 à 2006, un cadeau fiscal de 59 milliards d’euros (environ le budget annuel de la sécu).

… 1% de la population belge détient une fortune supérieure au PIB (la richesse créée annuellement par l’ensemble des travailleurs du pays). Et cette fortune n’est pas taxée.

… pour une employée touchant un salaire net de 1.227 euros, un employeur peut recevoir jusque… 1.561 euros de l’Etat (1.100 euros de plan win win et 461 euros de réductions de cotisations
sociales). C’est pratiquement le communisme – l’Etat paye les salaires – si ce n’est que les patrons encaissent les profits.

… le chauffeur d’Albert Frère vote PTB+.

http://frerealbert.be/


Ploutopia 11/06/2010 15:35



Lien de la vidéo


http://www.youtube.com/watch?v=Pe4YB_j7bUg&feature=player_embedded



Roland 05/06/2010 15:03


elle est pas belle la vie ?
Toutes ces nouvelles ce sont les manifestations diverses de quelque chose de bien connu et bien précis, ça porte un nom, c'est la LUTTE DES CLASSES


Ploutopia 07/06/2010 09:44



Oui, à quelques différences majeures près :


1) Cette lutte des classes est aujourd’hui globalisée.


2) Chacun d’entre nous est à la fois exploité et exploitant. Tout petit ouvrier ou artisan possède un crédit, une assurance, une pension. Du
plus riche au plus pauvre, les yeux rivés sur les prix, nous négocions, nous cherchons la « bonne affaire », ignorant ou semblant ignorer que la lutte des classes et les pollutions se
poursuivent ailleurs. Du temps de Marx c’était plus local et plus simple.


3) A ne voir que la lutte des classes (tirer la couverture à soi) nous finirons tous broyés par notre ego : happés par un cyclone,
asphyxiés ou empoisonnés par nos industries ou affamés par nos pratiques agricoles destructrices (mort des sols, déclin des abeilles, pollution des eaux)...



Laurence 03/06/2010 20:08


Je serais même d'avis de transmettre une copie des lettres envoyées au Président de la Chambre des représentants, ainsi qu'au président du bureau de vote au Parlement européen, bureau d'information
pour la Belgique, par exemple, en demandant au Directeur de ce bureau de transmettre à la direction des Etudes politiques et institutionnelles, afin qu'elle soit bien informée sur ce qui se passe
en Belgique le jour où les fonctionnaires de cette direction devront écrire une note sur la situation politique de notre pays pour informer les députés du PE.


Ploutopia 07/06/2010 09:45



Très bonne idée Laurence.



Liens

A lire

1) Manuel d’anti-économie

2) Transition écologique & économique

3) Le retour du puritanisme au travail

4) Le désir comme désir de l’Autre

5) La Décroissance, l’Argent et Moi

6) Argent, Richesse, Valeur

 

Vie Pratique, Autonomie

AUTARCIES

ECOCLASH (voir Liens)

TERRA MATER

HABITER-AUTREMENT

ECO-BIO.INFO

EAU-tarcie (H20)

RAFFA : le grand ménage

 

Transition > POST-CAPITALISME

Villes en transition

Transition Monétaire

Transition Politique (Politique Simultanée)

Transition Culture

Eco-villages

Créatifs Culturels

Simplicité Volontaire

Demarche.org

Decroissance.org

REVOLUTION LENTE

 

Belgique

RESPIRE asbl

GRAPPE asbl

TETRA asbl

FINANCITE

Se changer soi

Amis de la Terre

Objecteurs de croissance

Nature et Progrès

Nature & Progrès Bruxelles

Ligue des optimistes

CETRI

CADTM

Confluence

Habitat Groupé

Classes de Terre

Ca passe par ma Commune

Groupe de Travail sur la Monnaie

Frère Albert

Maisondd.be (dd humain)

 

France

Plus Conscient 

Pièces et Main d’Œuvre

Dialogue en Humanité

Blog monde diplomatique

On peut le faire

Réseau éco-villages

Sentinelles de la république

 

Blog France

Jean ZIN

Pierre RABHI

Frédéric LORDON

Emceebeulogue

Fortune

 

Favoris

THEOGNOSIS (n'existe plus)

Sortir de l'Economie

INVENTIN

DONDE VAMOS

ECOPHILOPAT

NOS LIBERTES

INVENTERRE

MIIRASLIMAKE

MONOLECTE


Economie

Economistes Atterrés

ECONOSPHERES

Bioéconomie.net

SOCIETAL.org

the New Economic Foundation

 

Management

Mortel Management

 

Politique - Société

Politique Simultanée

Mouvement CiTerrien (MCT)

Alliance21 (monde responsable, pluriel et solidaire)

 

Alliance for a New Humanity


Monnaie (concept)

monnaie.wikispaces.com

www.bioeconomie.net

SystemeMonetaire.be

CreationMonetaire.info

MonnaieFondante.canalblog.com

GTMonnaie.be

Alter-Europa.com

Club-Robin.org

Sel-Terre.info

 

Monnaie (alternative)

Monnaies Locales Complémentaires

ALOE (alliance pour une économie plurielle et solidaire)

money.socioeco.org/fr/ (devenu ALOE)

www.appropriate-economics.org/

www.complementarycurrency.org/

www.digitalmoneyforum.com/

www.reinventingmoney.com/

grit-transversales.org/

Thetransitioner.org

Open Money

www.regiogeld.de (regio Allemagne)

transversel.apinc.org (SEL France)

brusel.be (SEL Bruxelles)

 

 

Climat

Manicore (Jancovici)

 

Pic Pétrole

Oleocene

 

Santé

Pharmacritique

Info Michel Dogna

Votre Sante

 

Planète

Terre Sacrée

LiberTerre.fr

Terre & Humanisme

 

Agriculture – Nature

Semences Paysannes

Kokopelli

Cheminfaisant2005.net

BRF - Bois Raméal Fragmenté

Permaculture

Masanobu Fukuoka

Plantes sauvages

 

Conscience

Alliance21

Fondation Diagonale

Trilogies

LeTransmuteur.net

Nous-les-dieux

Sens de la Vie

Zone7.net

Pas ça !

 

Manipulations

Le pouvoir mondial

SYTI.net

Prise de conscience.org

Les mots ont un sens

 

Info

MichelCollon.info

Mondialisation.ca

Grain (Agriculture)

ContreInfo

News Of Tomorrow

Monde Diplomatique

Decroissance.info

Futur Quantique

Le Grand Soir

 

TLAXCALA

Global Research

AlterInfo

RISAL (Am. Latine)

Congo Forum (Afrique)

Medium4You (Belgique)

Agoravox (France)

Marianne2.fr (France)

Rue89 (France)

 

Livres

Ecophilopat

Syti

Inventin (pdf)

Nous-les-Dieux (pdf)

Ecosociété

 

Editions

La plume de feu (Aude)

Yves MICHEL

Souffle d’Or

Charles Léopold Mayer

Aden

Syllepse

du Cerf

Ecosociété

La découverte

Le Relié

Sang de la Terre

Alter-Europa.com

Penser Librement.com

 

Autres liens

Contre la pensée unique

Epuisement des ressources

Dates d'épuisement des richesses exploitables de notre planète au rythme actuel de consommation (1)

2021 : fin de l'argent
2025 : fin de l'or et du zinc
2028 : fin de l'étain
2030 : fin du plomb
2039 : fin du cuivre
2040 : fin de l'uranium
2048 : fin du nickel
2050 : fin du pétrole
2064 : fin du platine
2072 : fin du gaz naturel
2087 : fin du fer
2120 : fin du cobalt
2139 : fin de l'aluminium
2158 : fin du charbon

Notre planète n'est pas infinie. On le sait. Ses ressources sont limitées et ne peuvent satisfaire ad vitam eternam les exigences voraces de milliards d'êtres humains.

Nous devons anticiper la pénurie proche des matières premières en vivant tout simplement autrement. Sinon des guerres terribles risquent d'éclater dans un futur proche à la surface de tout le globe pour l'accaparement des gisements restants, atomisant les villes et faisant un carnage parmi les populations. Cela en moins d'une petite génération!

Si nous voulons éviter le pire, retroussons nos manches! Une nouvelle civilisation reste à inventer, ici et maintenant, plus propre, plus économe, plus respectueuse et dont l'objectif premier soit réellement le bonheur de tous et non le profit égocentrique de quelques uns au détriment de tous les autres.

Voir échéancier des ressources exploitables sur le site Terre sacrée.
(1) D'après Science et Vie hors série N° 243, construire un monde durable, de Juin 2008. http://www.mondedurable.science-et-vie.com 

Freemen

Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que :
• le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique
• s’attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance».



Au delà, comme le nom “Freemen” l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle “chaîne”, un nouveau “journal”, chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

153 blogs freemen