Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Démocratie? Ou Ploutocratie?
  • Démocratie? Ou Ploutocratie?
  • : Pas d'issue aux grands défis de l'humanité (pétrole, eau, famines, biodiversité, érosion, climat...) sans changement de paradigme et TOTALE remise en question tant au niveau individuel que pluriel (mode de vie, économie, progrès…)
  • Contact

Tonnes CO2/personnes/an

2 = capacité d'absorption de la terre
4 = moyenne mondiale (2 fois trop)
8 = émission moyenne d'un Européen (4 fois trop)
20 = émission moyenne d'un Américain (10 fois trop)
0,09 = émission moyenne d'un Burkinabé
0,06 = émission moyenne d'un Ethiopien

Rechercher

Bon à savoir

- La production d'un kilo de bœuf nécessite autant d'eau qu'une douche (débit de 18 litres par minute) quotidienne de 5 minutes pendant 2 ans.


- En Europe, chaque tête de bétail est subsidiée à plus de 2 euros par jour, soit un peu plus que le revenu journalier des 2/3 de la population mondiale.

 

- Le total des actifs financiers (crédits et spéculations) atteint 6,7 fois le PIB mondial!

 

- Dans le Pacifique Nord, les courants océaniques charrient des millions de tonnes de plastique. Leur accumulation couvre désormais une zone grande comme 6 fois la France.


- Seuls 1,6% des dépenses militaires ou 4,3% des subventions agricoles sont nécessaires pour assainir les besoins en eau de 80% des Africains.


- La fortune des 3 individus les plus riches de la planète est supérieure au PIB des 48 pays les plus pauvres (600 millions de personnes).


- Les pays en développement, qui subissent durement les dérèglements climatiques, ont produit moins de 20% des 350Gt (giga tonne) de CO2 accumulé dans l’atmosphère depuis 1850, alors qu’ils représentent 80% des terriens.


- Pour la banque mondiale, de 2006 à 2008, les prix alimentaires ont augmenté de 85%. Dans les pays pauvres, les dépenses alimentaires représentent 60 à 90% des budgets des ménages…


- Un plein de 50 litres de bioéthanol correspond à  250 kg de maïs, de quoi nourrir une personne pendant une année.


- Par an, les avions commerciaux émettent autant de CO2 que toute l'Afrique.


- L'élevage industriel consomme autant de céréales qu'Indiens et Chinois réunis (moitié de la population mondiale).

- La production, le stockage, le transport et le conditionnement d'une calorie alimentaire issue de l'agriculture conventionnelle nécessite 40 calories fossiles!


- D'autres chiffres ici

 

Citations & Livres

Aucun être humain ne vient au monde pour éviter à ses frères la peur de mourir en niant le corps par le travail et l'intellectualisation du monde. [Raoul VANHEIGEM] Adresse aux vivants sur la mort qui les gouverne et l'opportunité de s'en défaire

 

Ce que fait actuellement la logique de marché, c'est jouer sur la méfiance radicale de l'être humain à l'égard du détachement, ancrée dans l'énergie angoissée du besoin, pour pouvoir inverser l'énergie renonçante du Désir en énergie compulsive de l'envie. [Christian ARNSPERGER] Ethique de l'existence post-capitaliste

 

Le discours économique a une fonction terroriste, celui d'évincer le citoyen du débat [cité par Marie Martin-Pêcheu] Bio-économie

 

La monnaie et l’économie existent parce que l’homme n’a pas confiance en son prochain, qu'il suppose – souvent à raison - vouloir obtenir un échange gagnant. Il veut des garanties. Mais les garanties ne tiennent pas leurs promesses et se révèlent incapables d’empêcher l’injustice. [Didier LACAPELLE] Manuel d'anti-économie

 

Pour ceux qui connaissent le sens profond des choses, les paroles brèves sont des commentaires ; Pour ceux qui se fient aux apparences, les vastes discours ne sont que des abrégés imprécis. [Mawlânâ Djalâl Od-Dîn Rûmî] La geste de Taliesin

 

Notre époque a besoin d’une grande bouffée d’air frais, qui la revivifie. Vienne le temps où chaque individu, rejetant l’apathie dont tire sa force le pouvoir léthargique qui l’opprime, se change en guerrier sans armure et sans autre arme qu’une invisible force de vie. Qu’il combatte sans relâche pour ce qu’il a d’unique et de plus cher au monde, sa propre existence, vrai champ de bataille où nerfs, muscles, sensations, pensées répondent à la sollicitation de désirs obnubilés par la passion de jouir et que contrarient, refoulent, mutilent et nient les mécanismes d’une économie qui exploite le corps à l’égal de la terre. [Raoul VANEIGEM] Nous qui désirons sans fin


A travers le voile de notre vision rationnelle, la lumière du Réel se brise, et la transforme en une autre vision, comme la lumière du soleil dans la pluie donne l'arc-en-ciel. L'homme, devenu conscient du soleil, comprendra l'arc-en-ciel d'une facon différente. Mais celui qui aura le courrage de tourner le dos à ce qui n'est que l'arc-en-ciel, verra le soleil lui-même. L'homme ressent en lui-même et en son monde, la promesse d'une Réalité qui, à l'origine de son développement rationnel, se cache. [Karlfried GRAF DÜRCKHEIM] 
La percée de l'être ou les étapes de la maturité


L'écologie extérieure sans écologie intérieure n'est qu'illusion. Si intérieurement, l'esprit est mu par des violences passionnelles, cela se traduira inévitablement en comportements extérieurs. Intérieur et extérieur sont interdépendants. Sans un changement intérieur de mentalité et de relation, vouloir un changement à l'extérieur est illusoire. [Denys RINPOCHE]


L'économie politique a placé sur un podium quelques-unes de nos dispositions naturelles les plus vilaines : le matérialisme, l'esprit de compétition, la gloutonnerie, la vanité, l'égoïsme, la myopie intellectuelle et la toute bête cupidité. [Hazel HENDERSON] cité par Fritjof Capra dans Sagesse des sages

Si la logique en place est si tenace, c'est peut-être que quelque chose au fond de nous même y collabore - quelque chose qui participe de l'angoisse et du déni de notre condition d'humains. Les voies de sorties, les plus pertinentes de l'économie capitaliste ne sont donc pas économiques. Elles sont existentielles. [Christian ARNSPERGER] Critique de l'existence capitaliste, Pour une étique existentielle de l'économie

Notre siècle de rationalité matérialiste, de pesanteur minérale, de substances toxiques largement répandues, d'une science presque totalement asservie au profit, a porté atteinte au monde sensible qui constitue l'enveloppe vivante et vitale de notre planète. Il semble que ce ne soit qu'à l'aune du sacré que nous pourrions mesurer l'ampleur de notre responsabilité. "J'entends par sacré ce sentiment humble où la gratitude, la connaissance, l'émerveillement, le respect et le mystère s'allient pour inspirer nos actes, les éclairer et faire de nous des être très présents au monde, mais affranchis des vanités et des arrogances qui révèlent bien davantage nos angoisses et nos faiblesses que notre force." [Pierre RABHI] Conscience et environnement

Comme une rivière crée les berges qui la contiennent, l'énergie en quête de vérité crée sa propre discipline sans aucune forme de contrainte; et comme la rivière trouve la mer, l'énergie trouve sa propre liberté.
[Jiddu KRISHNAMURTI]
Le sens du bonheur

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.

[GHANDI]

Richesse c'est pouvoir. C'est le pouvoir d'acheter; c'est un droit de commandement sur tout le travail d'autrui.
[HOBBES]


Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme
[RABELAIS]


Rien n'est si dangereux qu'un ignorant ami; Mieux vaudrait un sage ennemi
[Jean de la FONTAINE]

Chaque fois que l'humanité est amputée d'une de ses langues, une de ses cultures, un de ses peuples, ce sont ses propres enfants qui deviennent orphelins d'une partie d'elle même.
[Patrick BERNARD] www.icrainternational.org

Les paradis fiscaux ne sont pas qu'un phénomène marginal réservé à quelques milliardaires, quelques affairistes et beaucoup de mafieux. C'est, au contraire, « une infrastructure essentielle de la finance internationale ». Christian Chavagneux & Ronen Palan


La richesse se mesure au nombre de choses que nous pouvons laisser intactes
[THOREAU]

 

16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 10:36

Réponse de Thierry Souccar à l'article précédent de Jean-Marc Dupuis. Article intégralement repris sur le blog de Thierry Souccar. A la fin de ce billet, retrouvez également deux commentaires qui élèvent le débat mais malheureusement pas la détresse, la misère et l'abomination de toutes ces âmes pour lesquelles nos politiques, notre économie et nos comportements sont largement responsables.

http://www.thierrysouccar.com/sites/thierrysouccar.com/files/styles/actu_article/public/styles/paysage/public/marie_france_billi_2.jpg?itok=AuWIN5UE

Ils y croient dur comme fer : pour certains, le chlorure de magnésium serait une sorte de substance miracle qui pourrait nous débarrasser d'Ebola, pas moins. Mais où est la science ?

Contre le virus Ebola, qui ravage plusieurs pays d’Afrique et tient en échec depuis 40 ans les chercheurs du monde entier, certains, sans laboratoire ni essais cliniques ont trouvé la solution dans leur cuisine ou leur garage. Ils expédient en ce moment des kilos de chlorure de magnésium aux populations locales.

La chose est rapportée avec enthousiasme par l’écrivain et journaliste Pierre Lance dans la lettre d’information de Santé Nature Innovation. Il y évoque « les puissants effets [du chlorure de magnésium] pour lutter contre la fièvre hémorragique causée par le virus Ebola. »

A l’origine de cette initiative, on trouve  Marie-France Billi, une ancienne conseillère municipale communiste de la ville de Nice, qui s’était fait connaître en faisant par fax la promotion du chlorure de magnésium au plus fort de l’épidémie de chikungunya à La Réunion, en 2006.

« En 12 heures, écrivait-elle dans son fax, voire moins, on guérit de toutes les maladies virales, n’importe laquelle en fait car l’action du chlorure de magnésium est d’agir sur le système immunitaire, en augmentant de manière très importante le nombre de globules blancs macrophages. »

En 2010, elle mène une nouvelle opération « chlorure de magnésium », cette fois aux Antilles, une région alors confrontée à une épidémie de dengue.

UN SEL DE MAGNÉSIUM MAGIQUE ?

Mais qu'est-ce que le chlorure de magnésium ? C'est l’un des nombreux sels du magnésium. Il est présent naturellement dans l’eau de mer. Il peut, comme les autres sels de magnésium, corriger des déficits nutritionnels. Il est assez bien toléré. A dose élevée, malgré tout, le chlorure de magnésium a l’inconvénient d’entraîner des diarrhées (ce qui n’est pas le cas d’autres sels de magnésium), et comme beaucoup de sels minéraux, il doit être consommé modérément dans les insuffisances rénales.

Mais voilà, de tous les sels de magnésium (oxyde, carbonate, sulfate, gluconate, citrate, lactate, pidolate, acétate, glycérophosphate etc…) , le chlorure de magnésium est nimbé d’une aura très particulière. Ce serait un remède épatant contre, je cite Pierre Lance : « les crampes, les ongles cassants, le blanchiment prématuré des cheveux, les calculs biliaires, l'eczéma, la perte de calcium osseux, la fatigue intellectuelle, le stress, les problèmes de prostate, les verrues, l’hypertension, les dépôts athéromateux dans les artères, la gingivite expulsive, le vieillissement. » Ajoutez à cela la lutte contre les infections bactériennes et virales et même le cancer !

Pour enrayer l’épidémie d’Ebola, il suffirait donc d’acheminer des sacs de chlorure de magnésium en Afrique, comme naguère Bernard Kouchner le fit de sacs de riz.

« En nous y mettant tous ensemble, assure Pierre Lance, je pense que nous pouvons faire bien plus, contre cette épidémie, que toutes les armées, que tous les grands médias qui sèment la panique (…), et même que l'Organisation Mondiale de la Santé manifestement influencée par le lobby pharmaceutique. »

Tout cela est exaltant, mais il y a un petit problème. Lorsque je demande à voir les preuves scientifiques qu’une supplémentation massive des populations africaines en chlorure de magnésium les débarrassera d’Ebola, les choses se compliquent.

LES PREUVES

On me cite bien sûr les travaux du Professeur Pierre Delbet (1861-1957), « qui découvrit durant la Première Guerre mondiale les vertus thérapeutiques du chlorure de magnésium et qui démontra son efficacité, notamment contre le cancer. »

Delbet a rapporté en effet avoir utilisé avec succès le chlorure de magnésium comme antiseptique pour laver les plaies des blessés, ainsi que par voie orale. Et il relate des résultats in vitro sur l’activité des globules blancs. Mais il n’a mené aucune étude contrôlée.

On me cite aussi les « travaux » d’un autre médecin, le Dr Auguste Neveu (1885-1960), adepte des théories de Pierre Delbet. Il a rapporté avoir soigné avec succès bétail et patients avec du chlorure de magnésium. Là encore, pas d’étude contrôlée.

Est versée aussi au dossier la saga réunionnaise du chlorure de magnésium. Elle est relatée ainsi par Pierre Lance : « [Marie-France Billi] expédia à la Réunion des dizaines de télécopies conseillant son utilisation contre cette maladie, que les médecins impuissants regardaient progresser les bras ballants. Et elle reçut quelques jours plus tard des dizaines d’appels et de messages de remerciement de Réunionnais guéris grâce à elle. Aussi continua-t-elle ses envois. La nouvelle du remède-miracle se répandit dans l’île et tous les pharmaciens furent bientôt en manque de chlorure de magnésium. Le corps médical, pour sa part, continua de traiter par le mépris l’emploi de ce magnésium. (…) Si les journaux télévisés signalèrent bien, fin mars 2006, que l’épidémie semblait stoppée, aucun ne dit le moindre mot de la campagne d’information de Marie Billi ni des effets bénéfiques du chlorure de magnésium. »

Mais quel journal peut-il sans se déconsidérer saluer la « campagne » de Madame Billi et les « effets bénéfiques du chlorure de magnésium » alors que, faute de données épidémiologiques même partielles, aucun lien objectif ne peut être établi entre ce chlorure de magnésium et la fin de l’épidémie de chikungunya à La Réunion ?

Le propre des épidémies virales de ce type, c’est de se développer, flamber avant d’entrer en latence sous l’influence des mesures de précaution classiques (insecticides, démoustication, port de vêtements longs, moustiquaires) ou de facteurs environnementaux encore mal connus. Pour reprendre l’exemple du chikungunya, la maladie venue du sud, a touché le Gabon en 2007 où elle a contaminé plus de 21000 personnes, avant de s’éteindre comme elle était venue, puis de réapparaître à la fin de l’année 2012. On n’a signalé pourtant à Libreville ni avalanche de fax, ni pharmacies dévalisées de leur chlorure de magnésium.

L’éditeur de la lettre m’a enfin adressé 3 études à l’appui d’un soi-disant effet antiviral du chlorure de magnésium.

  • La première (1), qui est une étude expérimentale de 1971, suggère un rôle éventuel pour le chlorure de magnésium dans une étape de réplication d'un certain type de virus.
  • Dans la deuxième étude (2), publiée en 1963, le chlorure de magnésium a été utilisé comme stabilisant/conservateur pour un essai de vaccin contre la polio (il entre d'ailleurs dans la composition de plusieurs d’entre eux).
  • La troisième étude (3), de 1967, laisse penser que le chlorure de magnésium augmente au contraire le potentiel infectieux de certains virus !

Et il n'y a rien d'autre.

Bon. Peut-être un peu court pour proposer le chlorure de magnésium comme remède anti-Ebola, et brocarder les Américains « avec leurs hélicoptères, leurs mitraillettes, leurs treillis et leurs webcams sur le casque, à arpenter la savane africaine ».

Selon Pierre Lance, l’indigence de la recherche anti-infectieuse sur le chlorure de magnésium s’expliquerait par l’absence de perspectives financières pour les laboratoires, voire les pressions du « complexe pharmaco-industriel ».

Je veux bien, mais alors comment expliquer qu'on ait conduit des milliers d'études sur tant d’autres substances naturelles non-brevetables ? Sur le sulfate de magnésium dans les maladies cardiaques. Sur la N-acétyl-cystéine et son potentiel anti-toxique, en particulier dans la protection du rein. Sur la vitamine C, le sélénium dans le cancer. Toujours sur la vitamine C dans le rhume. Sur la vitamine B1 dans l’encéphalopathie de Wernicke-Korsakoff. Sur le calcium dans les fractures d’ostéoporose. Sur la vitamine B9 dans la prévention des malformations foetales. Sur la choline dans le traitement d’Alzheimer. Sur l’acide alpha-lipoïque dans le diabète. Sur la vitamine E dans la prévention des infarctus ou le traitement d'Alzheimer, etc., etc…

Il y a une raison plus vraisemblable. Au-delà des effets connus du magnésium, quel qu’en soit le sel, sur les fonctions physiologiques, au-delà de la nécessité de compenser des déficits en un micronutriment essentiel pour restaurer des fonctions normales, les suppléments de chlorure de magnésium ne jouent probablement qu’un rôle mineur dans la lutte contre les pandémies virales.

Soyons clairs : il est certainement indispensable de corriger les déficits nutritionnels des populations des pays touchés par Ebola. Et pas seulement en magnésium. En vitamines - notamment vitamine A, en minéraux - notamment zinc, en oligo-éléments - notamment sélénium. Ces corrections ne seront pas suffisantes pour arrêter Ebola, mais elles peuvent avoir un impact sur l’immunité.

Et pour corriger ces déficits, permettez-moi de faire plus confiance aux vilains « Américains avec leurs hélicoptères » - et aussi leurs compléments alimentaires - qu’en la distribution au petit bonheur de kilos de chlorure de magnésium dans la savane africaine.

                         N.B. Il y a une suite ici à cette passionnante saga !

Références

(1) Hall L, Rueckert RR. Infection of mouse fibroblasts by cardioviruses: premature uncoating and its prevention by elevated pH and magnesium chloride. Virology. 1971 Jan;43(1):152-65.

(2) Ozaki Y. Reaction of polyovirus and formaldehyde in magnesium chloride solution to enhance potency of killed virus vaccine. J Immunol. 1963 Mar;90:429-37.

(3) Dobrocká E, Mayer V. Enhancement of tick-borne encephalitis virus plaques in the presence of magnesium chloride. Acta Virol. 1967 Nov;11(6):557-8.

 

Deux commentaires dignes d'intérêt

Par Mona G. | le vendredi 26 septembre 2014

Point de vue

Personnellement, je n'ai jamais entendu aucun cas de mort humaine ou animale, ni de maladie provoquée par le chlorure de magnésium.

Je cite la phrase d'introduction d'Albert Claude Quemoun, dans son livre (titre de mémoire) "Encyclopédie familiale d'homéopathie" :
" Pour ma part, en cas de maladie mortelle, je préfèrerais guérir empiriquement que mourir scientifiquement ".
Ce à quoi je souscris sans réserve.

Pourquoi, alors que beaucoup de cas de guérison se sont produits à la suite de prise de chlorure de magnésium, faudrait-il priver les malades ce cette possibilité ? Simplement parce qu'on ne sait pas si la guérison provient de cette substance???

Nos ancêtres, grâce auxquels nous pouvons échanger sur ce site, n'ont pas attendu que la science existe pour soigner leurs maux et leurs maladies. Ce n'était pas parfait, mais ça a quand même permis à l'humanité de survivre jusqu'à nous.
A ce titre, je recommande le livre savoureux d'Henriette Chardak "Tahül et les pierres de foudre", l'épopée de l' Homme de Tautavel, de 450 000 ans nos aînés.
Les tâtonnements, les observations et les expériences empiriques ont engendré la science ; pas le contraire.

Mais qu'est-ce qu'on risque donc à donner du chlorure de magnésium aux malades ???
Pourquoi ne pas, comme le dit une femme dans les commentaires, donner du chlorure de magnésium, dont le coût est si faible?
Au moins les personnes guéries ne contaminent pas les autres.
En attendant le nouveau miracle scientifique, il serait peut-être sage de ne pas perdre de vue que " le mieux est l'ennemi du bien "?

Mr Souccar, êtes-vous certain que ce produit ne guérit pas les gens, ou au moins une partie des gens atteints d'Ebola?
N'est-ce pas terrible de refuser de "prendre le risque" de quelques milliers de guérisons au chlorure de magnésium, sous prétexte que la science ne pourra pas prouver qu'ils ont guéri grâce à cela !
Humainement, n'est-ce pas un peu ... cynique?
Hippocrate serait-il d'accord?

Dans ma famille, nous n'avons jamais reçu de vaccin et ma mère a soigné ses 10 enfants au chlorure de magnésium.
Aucune angine n'y a jamais résisté ; aucun enfant n'est mort.
Pour ma part, à l'âge de 10 ans j'ai failli mourir d'un empoisonnement aux antibiotiques, administrés par l'hôpital qui m'avait opérée d'une appendicite. Au final, c'est peut-être le chlorure de magnésium qui m'a sauvée ?

Tout le monde est d'accord, le manque d'hygiène dû à la misère et la malnutrition sont les foyers de maladies graves ; les solutions massives de quarantaines sont le facteur d'explosion des maladies contagieuses, de façon exponentielle. Ce qui est le cas d' Ebola.
On fait quoi ?

J'ai eu la chance d'un lit propre, d'eau potable et de nourriture correcte.
Il me semble vital, décent, humain tout simplement, que les milliers de gens atteints ne soient pas parqués, entassés et condamnés à une mort par contagion certaine, atroce d'être aggravée du désespoir d'être arrachées à leurs proches.

Accepterions-nous enfin de cesser de piller les ressources de ces pays, en ne leur laissant que la misère des dépossédés et la rage des maladies mortelles de la pauvreté ?
C'est le vrai traitement que nous pouvons DONNER (pas leur vendre, hein !) à ces pays. C'est la vraie façon d'éradiquer les maladies qui se propagent puis s'éteignent comme des incendies et dont les flammes nous menacent aussi.

Au fond, à l'observation de ce monde si gravement agité, il m'apparaît que, tout comme la sécurité, la santé ne s'impose pas.
Toutes deux sont le résultat du partage.

 

Par docalbe | le jeudi 25 septembre 2014

"A charge et à décharge", "thèse antithèse synthèse"…

Oui, Thierry Souccar, votre réponse est juste; mais… pas assez nuancée, à mon sens. La situation complexe (Ebola et autres) est le triste lot de ces pays "abandonnés" par les pays riches qui les pillent, les corrompent, les privent de leurs richesses… C'est cette complexité qui nécessite une grande humilité, jusque dans nos convictions (et celle de JM Dupuis et la vôtre). Toutefois vous vous retrouvez, avec tout le monde, sur le sujet le plus crucial qu'est la malnutrition, la dénutrition, la pauvreté, qui sont méprisées tant par les dirigeants riches de ces pays pauvres que par ceux des pays riches. Oui, le confinement est la pire solution; oui, le chlorure de magnésium a des vertus intéressantes (mais ici tellement insuffisantes et inadaptées, car "renforcer l'immunité" là où elle n'existe plus et où les conditions de l'usage de ce sel sont loin d'être réunies…!?); oui trop d'infos contradictoires tue l'info, mais quand elle s'adresse à un public non scientifique, au grand public qui a soif de "savoir" plus que d'infos; les scientifiques qui se contredisent pourraient apporter beaucoup à la recherche s'ils savaient débattre, s'écouter et réfléchir ensemble plutôt que s'opposer, soit pour des raisons d'égo soit pour des raisons d'intérêts.
Si je lis JM Dupuis, je lis aussi Santé Port Royal, PasseportSanté.net, etc… mais aussi les chercheurs, institutionnels ou pas, et je me construis ma propre opinion, la plus ouverte possible, jamais définitive; mes études scientifiques m'ont appris à placer le doute toujours en préalable!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ploutopia - dans Planète & SANTE
commenter cet article

commentaires

Liens

A lire

1) Manuel d’anti-économie

2) Transition écologique & économique

3) Le retour du puritanisme au travail

4) Le désir comme désir de l’Autre

5) La Décroissance, l’Argent et Moi

6) Argent, Richesse, Valeur

 

Vie Pratique, Autonomie

AUTARCIES

ECOCLASH (voir Liens)

TERRA MATER

HABITER-AUTREMENT

ECO-BIO.INFO

EAU-tarcie (H20)

RAFFA : le grand ménage

 

Transition > POST-CAPITALISME

Villes en transition

Transition Monétaire

Transition Politique (Politique Simultanée)

Transition Culture

Eco-villages

Créatifs Culturels

Simplicité Volontaire

Demarche.org

Decroissance.org

REVOLUTION LENTE

 

Belgique

RESPIRE asbl

GRAPPE asbl

TETRA asbl

FINANCITE

Se changer soi

Amis de la Terre

Objecteurs de croissance

Nature et Progrès

Nature & Progrès Bruxelles

Ligue des optimistes

CETRI

CADTM

Confluence

Habitat Groupé

Classes de Terre

Ca passe par ma Commune

Groupe de Travail sur la Monnaie

Frère Albert

Maisondd.be (dd humain)

 

France

Plus Conscient 

Pièces et Main d’Œuvre

Dialogue en Humanité

Blog monde diplomatique

On peut le faire

Réseau éco-villages

Sentinelles de la république

 

Blog France

Jean ZIN

Pierre RABHI

Frédéric LORDON

Emceebeulogue

Fortune

 

Favoris

THEOGNOSIS (n'existe plus)

Sortir de l'Economie

INVENTIN

DONDE VAMOS

ECOPHILOPAT

NOS LIBERTES

INVENTERRE

MIIRASLIMAKE

MONOLECTE


Economie

Economistes Atterrés

ECONOSPHERES

Bioéconomie.net

SOCIETAL.org

the New Economic Foundation

 

Management

Mortel Management

 

Politique - Société

Politique Simultanée

Mouvement CiTerrien (MCT)

Alliance21 (monde responsable, pluriel et solidaire)

 

Alliance for a New Humanity


Monnaie (concept)

monnaie.wikispaces.com

www.bioeconomie.net

SystemeMonetaire.be

CreationMonetaire.info

MonnaieFondante.canalblog.com

GTMonnaie.be

Alter-Europa.com

Club-Robin.org

Sel-Terre.info

 

Monnaie (alternative)

Monnaies Locales Complémentaires

ALOE (alliance pour une économie plurielle et solidaire)

money.socioeco.org/fr/ (devenu ALOE)

www.appropriate-economics.org/

www.complementarycurrency.org/

www.digitalmoneyforum.com/

www.reinventingmoney.com/

grit-transversales.org/

Thetransitioner.org

Open Money

www.regiogeld.de (regio Allemagne)

transversel.apinc.org (SEL France)

brusel.be (SEL Bruxelles)

 

 

Climat

Manicore (Jancovici)

 

Pic Pétrole

Oleocene

 

Santé

Pharmacritique

Info Michel Dogna

Votre Sante

 

Planète

Terre Sacrée

LiberTerre.fr

Terre & Humanisme

 

Agriculture – Nature

Semences Paysannes

Kokopelli

Cheminfaisant2005.net

BRF - Bois Raméal Fragmenté

Permaculture

Masanobu Fukuoka

Plantes sauvages

 

Conscience

Alliance21

Fondation Diagonale

Trilogies

LeTransmuteur.net

Nous-les-dieux

Sens de la Vie

Zone7.net

Pas ça !

 

Manipulations

Le pouvoir mondial

SYTI.net

Prise de conscience.org

Les mots ont un sens

 

Info

MichelCollon.info

Mondialisation.ca

Grain (Agriculture)

ContreInfo

News Of Tomorrow

Monde Diplomatique

Decroissance.info

Futur Quantique

Le Grand Soir

 

TLAXCALA

Global Research

AlterInfo

RISAL (Am. Latine)

Congo Forum (Afrique)

Medium4You (Belgique)

Agoravox (France)

Marianne2.fr (France)

Rue89 (France)

 

Livres

Ecophilopat

Syti

Inventin (pdf)

Nous-les-Dieux (pdf)

Ecosociété

 

Editions

La plume de feu (Aude)

Yves MICHEL

Souffle d’Or

Charles Léopold Mayer

Aden

Syllepse

du Cerf

Ecosociété

La découverte

Le Relié

Sang de la Terre

Alter-Europa.com

Penser Librement.com

 

Autres liens

Contre la pensée unique

Epuisement des ressources

Dates d'épuisement des richesses exploitables de notre planète au rythme actuel de consommation (1)

2021 : fin de l'argent
2025 : fin de l'or et du zinc
2028 : fin de l'étain
2030 : fin du plomb
2039 : fin du cuivre
2040 : fin de l'uranium
2048 : fin du nickel
2050 : fin du pétrole
2064 : fin du platine
2072 : fin du gaz naturel
2087 : fin du fer
2120 : fin du cobalt
2139 : fin de l'aluminium
2158 : fin du charbon

Notre planète n'est pas infinie. On le sait. Ses ressources sont limitées et ne peuvent satisfaire ad vitam eternam les exigences voraces de milliards d'êtres humains.

Nous devons anticiper la pénurie proche des matières premières en vivant tout simplement autrement. Sinon des guerres terribles risquent d'éclater dans un futur proche à la surface de tout le globe pour l'accaparement des gisements restants, atomisant les villes et faisant un carnage parmi les populations. Cela en moins d'une petite génération!

Si nous voulons éviter le pire, retroussons nos manches! Une nouvelle civilisation reste à inventer, ici et maintenant, plus propre, plus économe, plus respectueuse et dont l'objectif premier soit réellement le bonheur de tous et non le profit égocentrique de quelques uns au détriment de tous les autres.

Voir échéancier des ressources exploitables sur le site Terre sacrée.
(1) D'après Science et Vie hors série N° 243, construire un monde durable, de Juin 2008. http://www.mondedurable.science-et-vie.com 

Freemen

Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que :
• le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique
• s’attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance».



Au delà, comme le nom “Freemen” l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle “chaîne”, un nouveau “journal”, chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

153 blogs freemen