Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Démocratie? Ou Ploutocratie?
  • Démocratie? Ou Ploutocratie?
  • : Pas d'issue aux grands défis de l'humanité (pétrole, eau, famines, biodiversité, érosion, climat...) sans changement de paradigme et TOTALE remise en question tant au niveau individuel que pluriel (mode de vie, économie, progrès…)
  • Contact

Tonnes CO2/personnes/an

2 = capacité d'absorption de la terre
4 = moyenne mondiale (2 fois trop)
8 = émission moyenne d'un Européen (4 fois trop)
20 = émission moyenne d'un Américain (10 fois trop)
0,09 = émission moyenne d'un Burkinabé
0,06 = émission moyenne d'un Ethiopien

Rechercher

Bon à savoir

- La production d'un kilo de bœuf nécessite autant d'eau qu'une douche (débit de 18 litres par minute) quotidienne de 5 minutes pendant 2 ans.


- En Europe, chaque tête de bétail est subsidiée à plus de 2 euros par jour, soit un peu plus que le revenu journalier des 2/3 de la population mondiale.

 

- Le total des actifs financiers (crédits et spéculations) atteint 6,7 fois le PIB mondial!

 

- Dans le Pacifique Nord, les courants océaniques charrient des millions de tonnes de plastique. Leur accumulation couvre désormais une zone grande comme 6 fois la France.


- Seuls 1,6% des dépenses militaires ou 4,3% des subventions agricoles sont nécessaires pour assainir les besoins en eau de 80% des Africains.


- La fortune des 3 individus les plus riches de la planète est supérieure au PIB des 48 pays les plus pauvres (600 millions de personnes).


- Les pays en développement, qui subissent durement les dérèglements climatiques, ont produit moins de 20% des 350Gt (giga tonne) de CO2 accumulé dans l’atmosphère depuis 1850, alors qu’ils représentent 80% des terriens.


- Pour la banque mondiale, de 2006 à 2008, les prix alimentaires ont augmenté de 85%. Dans les pays pauvres, les dépenses alimentaires représentent 60 à 90% des budgets des ménages…


- Un plein de 50 litres de bioéthanol correspond à  250 kg de maïs, de quoi nourrir une personne pendant une année.


- Par an, les avions commerciaux émettent autant de CO2 que toute l'Afrique.


- L'élevage industriel consomme autant de céréales qu'Indiens et Chinois réunis (moitié de la population mondiale).

- La production, le stockage, le transport et le conditionnement d'une calorie alimentaire issue de l'agriculture conventionnelle nécessite 40 calories fossiles!


- D'autres chiffres ici

 

Citations & Livres

Aucun être humain ne vient au monde pour éviter à ses frères la peur de mourir en niant le corps par le travail et l'intellectualisation du monde. [Raoul VANHEIGEM] Adresse aux vivants sur la mort qui les gouverne et l'opportunité de s'en défaire

 

Ce que fait actuellement la logique de marché, c'est jouer sur la méfiance radicale de l'être humain à l'égard du détachement, ancrée dans l'énergie angoissée du besoin, pour pouvoir inverser l'énergie renonçante du Désir en énergie compulsive de l'envie. [Christian ARNSPERGER] Ethique de l'existence post-capitaliste

 

Le discours économique a une fonction terroriste, celui d'évincer le citoyen du débat [cité par Marie Martin-Pêcheu] Bio-économie

 

La monnaie et l’économie existent parce que l’homme n’a pas confiance en son prochain, qu'il suppose – souvent à raison - vouloir obtenir un échange gagnant. Il veut des garanties. Mais les garanties ne tiennent pas leurs promesses et se révèlent incapables d’empêcher l’injustice. [Didier LACAPELLE] Manuel d'anti-économie

 

Pour ceux qui connaissent le sens profond des choses, les paroles brèves sont des commentaires ; Pour ceux qui se fient aux apparences, les vastes discours ne sont que des abrégés imprécis. [Mawlânâ Djalâl Od-Dîn Rûmî] La geste de Taliesin

 

Notre époque a besoin d’une grande bouffée d’air frais, qui la revivifie. Vienne le temps où chaque individu, rejetant l’apathie dont tire sa force le pouvoir léthargique qui l’opprime, se change en guerrier sans armure et sans autre arme qu’une invisible force de vie. Qu’il combatte sans relâche pour ce qu’il a d’unique et de plus cher au monde, sa propre existence, vrai champ de bataille où nerfs, muscles, sensations, pensées répondent à la sollicitation de désirs obnubilés par la passion de jouir et que contrarient, refoulent, mutilent et nient les mécanismes d’une économie qui exploite le corps à l’égal de la terre. [Raoul VANEIGEM] Nous qui désirons sans fin


A travers le voile de notre vision rationnelle, la lumière du Réel se brise, et la transforme en une autre vision, comme la lumière du soleil dans la pluie donne l'arc-en-ciel. L'homme, devenu conscient du soleil, comprendra l'arc-en-ciel d'une facon différente. Mais celui qui aura le courrage de tourner le dos à ce qui n'est que l'arc-en-ciel, verra le soleil lui-même. L'homme ressent en lui-même et en son monde, la promesse d'une Réalité qui, à l'origine de son développement rationnel, se cache. [Karlfried GRAF DÜRCKHEIM] 
La percée de l'être ou les étapes de la maturité


L'écologie extérieure sans écologie intérieure n'est qu'illusion. Si intérieurement, l'esprit est mu par des violences passionnelles, cela se traduira inévitablement en comportements extérieurs. Intérieur et extérieur sont interdépendants. Sans un changement intérieur de mentalité et de relation, vouloir un changement à l'extérieur est illusoire. [Denys RINPOCHE]


L'économie politique a placé sur un podium quelques-unes de nos dispositions naturelles les plus vilaines : le matérialisme, l'esprit de compétition, la gloutonnerie, la vanité, l'égoïsme, la myopie intellectuelle et la toute bête cupidité. [Hazel HENDERSON] cité par Fritjof Capra dans Sagesse des sages

Si la logique en place est si tenace, c'est peut-être que quelque chose au fond de nous même y collabore - quelque chose qui participe de l'angoisse et du déni de notre condition d'humains. Les voies de sorties, les plus pertinentes de l'économie capitaliste ne sont donc pas économiques. Elles sont existentielles. [Christian ARNSPERGER] Critique de l'existence capitaliste, Pour une étique existentielle de l'économie

Notre siècle de rationalité matérialiste, de pesanteur minérale, de substances toxiques largement répandues, d'une science presque totalement asservie au profit, a porté atteinte au monde sensible qui constitue l'enveloppe vivante et vitale de notre planète. Il semble que ce ne soit qu'à l'aune du sacré que nous pourrions mesurer l'ampleur de notre responsabilité. "J'entends par sacré ce sentiment humble où la gratitude, la connaissance, l'émerveillement, le respect et le mystère s'allient pour inspirer nos actes, les éclairer et faire de nous des être très présents au monde, mais affranchis des vanités et des arrogances qui révèlent bien davantage nos angoisses et nos faiblesses que notre force." [Pierre RABHI] Conscience et environnement

Comme une rivière crée les berges qui la contiennent, l'énergie en quête de vérité crée sa propre discipline sans aucune forme de contrainte; et comme la rivière trouve la mer, l'énergie trouve sa propre liberté.
[Jiddu KRISHNAMURTI]
Le sens du bonheur

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.

[GHANDI]

Richesse c'est pouvoir. C'est le pouvoir d'acheter; c'est un droit de commandement sur tout le travail d'autrui.
[HOBBES]


Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme
[RABELAIS]


Rien n'est si dangereux qu'un ignorant ami; Mieux vaudrait un sage ennemi
[Jean de la FONTAINE]

Chaque fois que l'humanité est amputée d'une de ses langues, une de ses cultures, un de ses peuples, ce sont ses propres enfants qui deviennent orphelins d'une partie d'elle même.
[Patrick BERNARD] www.icrainternational.org

Les paradis fiscaux ne sont pas qu'un phénomène marginal réservé à quelques milliardaires, quelques affairistes et beaucoup de mafieux. C'est, au contraire, « une infrastructure essentielle de la finance internationale ». Christian Chavagneux & Ronen Palan


La richesse se mesure au nombre de choses que nous pouvons laisser intactes
[THOREAU]

 

6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 15:32

une_autre_banque_est_possible.jpgJ'en entends des vertes et des pas mûres à propos de cette nouvelle banque coopérative belge NewB. Commençons donc par ce que NewB n'est pas:

 

NewB n'est pas un projet loufoque mené par des illuminés.

NewB n'est pas une nouvelle banque spéculative dans le paysage bancaire.

NewB n'est pas un moyen supplémentaire pour capter notre épargne.

 

NewB est une banque coopérative citoyenne participative belge, pour l’économie locale, les habitants du pays, ses entreprises et ses organisations.

Lire à ce sujet La carte d'identité de NewB et NEW B Valeurs, Histoire, Éthique. Voir aussi cette courte vidéo: NewB, une banque coopérative belge, c'est quoi?

 

Coopérative signifie que ce sont les coopérateurs qui font la banque. 1 membre = 1 voix, peu importe le nombre de parts de chaque membre. Coopérative signifie qu'il faut oser se mouiller un peu pour soutenir l'économie locale. Participative veut dire que tout ceux qui en font partie participent au fondement, au développement et à l'élaboration des stratégies à adopter. Si nous faisons partie de cette banque, que nous avons notre mot à dire tous autant que nous sommes, nous donnerons à cette banque le souffle et l'orientation que voudrons lui donner selon nos besoins et aspirations du moment.

 

Le montant minimum pour devenir coopérateur est de seulement 20€. Pour un particulier, le montant maximum est actuellement de 1.000€. Afin d'éviter des pertes importantes, NewB augmente progressivement les plafonds d'investissement en fonction des chances de réussite du projet.

 

Ce qu'il adviendra des sommes que nous versons dépend de la viabilité du projet. Pas moyen de récupérer les parts investies. Elles font partie du capital de la banque. La banque n'est pas une asbl, elle peut donc faire du profit mais la sobriété fait partie de ses valeurs et de ses fondements. Si elle venait à se porter à merveille, il est convenu que les coopérateurs puissent bénéficier d'un dividende de 0,1 à 6% maximum. Parmi ces valeurs, il y a aussi la modération salariale et l'absence de bonus ou de primes. Il s'agit donc bien plus d'un projet de société pour le bien commun qu'un investissement personnel.

 

NewB, c'est un projet ambitieux qui part de la base et qui dépend du courage et de la persévérance de tous. Pour comparer avec le monde de la production alimentaire, NewB est à une banque ce qu'une AMAP est à un Groupe d'Achat Commun (GAC). Plutôt que d'avoir un producteur qui assume les investissements et fait face aux aléas de production seul (GAC), celui-ci s'associe avec des consommateurs qui croient en lui et investissent dès le départ avec lui. Producteurs et consommateurs sont ainsi coresponsables. Chacun à son mot à dire sur la marche à suivre, la production, les techniques et méthodes de productions. NewB c'est la même chose dans le monde financier. Plus cette future banque aura des fonds propres provenant d'un maximum de citoyens plus elle sera forte sur le marché. Moins elle se finance par le crédit plus elle est crédible! Plus elle collecte l'épargne des millions de fourmis belges plus elle pourra jouer son rôle: prêter uniquement ce qui existe en caisse (dépôt) et pas 100 à 1.000 fois plus (effets de leviers, crédits de crédits, titrisation) comme le pratiquent toutes les grandes banques actuelles. Etant donné l'énorme somme requise (60 millions d'Euros) pour voir le jour ainsi que la nécessité d'un organisme financier de référence, NewB va malheureusement tout de même devoir avoir recours au crédit au départ.

 

Bernard Bayot porte-parole important de cette initiative fait aussi partie du magazine Financité (anciennement Réseau Financement Alternatif). Un magazine qui fait un excellent boulot de sensibilisation et d'éducation sur le côté positif et important de la finance si elle est bien menée. J'ai souvent été particulièrement surpris par la teneur des articles et le côté avant-gardiste de ce magazine: monnaies alternatives, conflit d'intérêt ministre des finances/banquiers, crédits, dettes, etc.

 

En un mot comme en 100, je crois en ce projet. J'y crois parce qu'il est vertueux à la base. J'y crois d'autant plus que l'économie mondialisé avec son cartel de banques pourries va se planter. En 2015? NewB se présentera alors comme la meilleure alternative, le meilleur plan de sauvetage pour les citoyens et pas pour les grands détenteurs de capitaux du monde.

 

Petit rappel

Décembre 2013, comme il s'agit bien de la création d'une banque, NewB est soumise à l'appréciation de la Banque Nationale de Belgique (BNB) et la FSMA (Autorité des Services et Marchés Financiers). Luc Coene à la tête de la BNB affirme qu'il y a déjà trop de banques en Belgique! Pour prendre un parallélisme avec le monde alimentaire, il y a effectivement trop d’industries agro-alimentaires (trop de méga-banques) mais il n'existe pas une seule épicerie locale avec des produits locaux bio ou gérés en connaissance de cause! En 20 ans, toutes les banques populaires belges (crédit communal, CGER, BACOB, etc.) ont disparu.

Lire à ce sujet: Quand les fous convainquent les sages.

 

En réponse, NewB insiste sur le caractère européen de la procédure et passe donc par une première approbation auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE). Avec plus de 4.000 banques populaires en Europe la BCE devrait se montrer plus compréhensive et permettre ainsi de revenir vers la BNB et la FSMA pour l'obtention de cette fameuse licence bancaire.

Lire à ce sujet: Le dossier de la coopérative NewB est aux mains de la BCE.

 

Décembre 2014, les coopérateurs votent une augmentation de capital et le lancement d'un premier produit: la "NewB Card".

Lire à ce sujet: 2015, une année clé pour NewB.

 

Cette banque est un pari. Un choix de raison dans la tenaille tentaculaire et délétère du cartel banquier mondialisé. Nous devons y croire. Plus nous seront nombreux à mettre des billes quitte à les perdre plus nous aurons du poids, de la visibilité et des chances que le projet aboutisse. Démocratie ou pas, le poids, le nombre de participants compte énormément.

 

Nous vivons dans un monde où la carte de crédit a remplacé le bulletin de vote. Dans un monde où l'homme ne fait pas encore confiance à son prochain. Alors, à défaut d'autre chose, rendez-vous sur NewB et devenez coopérateur pour 20€. Nos libertés, nos choix et notre confort de vie en dépendent.

 

Pour finir, il ne s'agit que d'argent, pas encore de nos vies comme dans beaucoup de luttes sociales et de guerres. 

 

Lire aussi: Finance : l'éthique et la solidarité en prime.

 

 

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 10:05

LuxLeaks.jpg

LuxLeaks, Tax ruling (rescrit fiscaux), ça vous dit quelque chose? Ce sont des pratiques d'abattement fiscal (pas ou peu d'impôt ou taxes) mises en place par de nombreux Etats pour attirer les capitaux des grandes entreprises. On parle beaucoup de LuxLeaks et du Luxembourg mais la Belgique, l'Allemagne et l'Angleterre par exemple pratiquent aussi le Tax ruling. Ce sont des pratiques tout à fait légales, parfaitement clean soutenue et mise en place par nos élus! Nos élus qui nous disent qu'il faut faire des efforts, que les mesures d'austérités sont une nécessité, que tout le monde doit s'y coller. Tout le monde? Une bien étrange conception de tout le monde!?

 

Comme tout ceci est légal, ce n'est même pas considéré comme fraude fiscale. Non, Monsieur, ce n'est pas de la fraude! C'est de "l'optimisation fiscale", c'est différent! Et donc, ces pratiques mise au jour par LuxLeaks n'entrent même pas dans le calcul de Tax Justice Network(1) qui évalue la fraude fiscale monétaire mondiale (sans compter les avoirs matériels: yacht, lingot d'or, résidences, etc.) entre 21.000 et 32.000 milliards de dollars pour l'année 2010, soit les PIB cumulés des Etats-Unis et de la Chine! Ou encore celui de la Commission Européenne(2) qui évalue le manque à gagner pour les finances publiques des Etats membres de l'Union Européenne à 1.000 milliards d’euros par an, soit près de deux fois le montant total des déficits publics des 27 Etats Membres en 2012!

 

Bien loin des déclarations d'intentions parfois bien tonitruantes, nos chefs d'Etats continuent d'appliquer des politiques d'austérités destructrices et poursuivent en justice ceux qui dénoncent ce genre de pratiques!!!

 

Juin 2012, le parquet de Luxembourg inculpe Antoine Deltour (auteur principal de Luxleaks) pour vol domestique, violation du secret professionnel, violation de secrets d’affaires, blanchiment et accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données, à la suite d'une plainte déposée par Price waterhouse Coopers Luxembourg.

 

Si tant est que nous puissions encore quelque chose face à ces pratiques aussi abjectes qu'iniques, je vous invite à signer la pétition de soutien à Antoine Deltour.

 

Encore combien de Deltour, Snowden ou Assange, encore combien de crises, d'émeutes et de laissés pour compte, encore combien d'inondations, d'effondrements et de massacres pour éveiller nos consciences et revoir de fond en comble notre système économico-social?

 

(1) Source: Fraude fiscale, le casse du siècle

Document: Dossier spécial sur la fraude fiscale

 

(2) Source: Quand les super-riches n'en finissent pas de cacher leurs trésors

Document: The price of offshore revisited

 

 

PS: A l’échelle mondiale, 1% des plus fortunés détiennent 50% du capital financier.

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 22:18

TTIP: Transatlantic Trade Investment Partnership. Toute l'info sur le Marché Transatlantique ici et sur www.altersummit.eu

 

L’accord transatlantique : les bénéfices promis sont très discutables

 

Un piège transatlantique (Le Monde diplomatique)

 

NON TTIP

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 00:28

http://www.scinderlesbanques.be/local/cache-vignettes/L1024xH721/siteon0-0a262.jpg

Scinder les métiers bancaires est la clé de voûte pour un système financier plus sain. Certaines associations se mobilisent et le politique semble prêt à passer le cap. Ils ont maintenant besoin de notre soutien pour faire levier contre les lobbies bancaires. Nous ne sommes que 10.000 à avoir signé une pétition qui demande cette scission. Il manque encore 90.000 signatures avant fin 2013.


Un petit effort svp, signez et faites suivre cette pétition : www.scinderlesbanques.be.

N'hésitez pas à parcourir les FAQ du site, tout y est très bien expliqué. Qui est derrière cette pétition? Pourquoi maintenant? Pourquoi scinder les banques? Comment? etc.

 

 

 

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 10:52

Trust, société offshore, paradis fiscaux, secret bancaire existent toujours. A ne pas oublier quand on entend parler d’effort à faire: augmentation du précompte immobilier, baisse des allocations familiales, révision des traitements salariaux et des pensions, coupe rase dans les services et emplois publics, etc.


L'évasion fiscale mondiale : dix fois le PIB de la France


Evasion fiscale, le hold-up du siècle (documentaire diffusé sur Arte)


On estime qu'entre vingt mille milliards et trente mille milliards de dollars sont dissimulés dans les quelque soixante paradis fiscaux existant dans le monde. Depuis des décennies, des multinationales cherchent à réaliser un maximum de profit en payant - bien évidemment - le moins de taxes possible. Optimisation fiscale, évasion fiscale, trust... Tous les procédés légaux, ou pas, se révèlent utiles pour engranger encore plus de billets verts.


Les 7 péchés capitaux des banques


Entretient avec Olivier BERRUYER, La fin d'un monde


Olivier BERRUYER c'est le gestionnaire du site  Les-Crises.fr

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 13:24

Fil d’Ariane de ce blog, notre système bancaire et monétaire est la cause systémique de nos maux. Des causes humaines plus profondes sous-tendent bien évidement ce système dans lequel nous sommes bien empêtrés et duquel nous ne sortirons qu’après avoir exploité toutes les astuces possibles de fourberies et de mensonges.


Jusqu’ici, la farandole monétaire s’est toujours appuyée sur quelque chose de tangible : des matières premières, des technologies, des idées… Mal conçue car animée par l’unique appât du gain, cette farandole se transforme souvent en un gigantesque soufflé qui finit toujours par retomber à un moment ou un autre. L’histoire des krashs boursiers est assez édifiante sur le sujet. Elle aurait commencé en 1636 par des spéculations sur des tulipes et aurait atteint son paroxysme avec la crise des subprimes en 2007. Dans tous ces cas, il y a toujours eu « quelque chose » derrière : des tulipes, du pétrole, Internet, de l’immobilier… Aujourd’hui, alors que tout semble aller pour le mieux (bourses dopées artificiellement) la bulle qui se prépare depuis 2009 est fondée sur… des émissions massives de billets comme pour rire: plus de 2000 milliards de dollars en moins de 20 jours. 2009 ? Voilà qui coïncide avec la décision d’Obama de laisser la FED racheter ses Bons du Trésor (dette à long terme des Etats-Unis) en quantités considérables!


Des tonnes et des tonnes de billets fondés sur quoi ? Rien, bernique, nada, néant… Des tonnes et des tonnes de billets repris à du 0% et placé à du 10% par des investisseurs. De la spéculation fondée sur du vent, une photocopieuse à billet dans laquelle nous croyons encore. Jusqu’au moment où il nous faudra 3 camions d’euros pour acheter une botte de poireau. Poussée jusqu’à son paroxysme de l’auto-spéculation sur du vent, la bulle et son crash inévitable qui se préparent devraient donc, en toute logique, faire encore plus de bruit que les précédentes en implosant. Espérons qu’elle nous fasse enfin entendre raison.

 

 

Euphorie boursière sur caféine monétaire (Myret Zaki, mai 2013)

 

L'indice des actions mondiales (MSCI Monde) n'a jamais été aussi déconnecté de la trajectoire baissière du PIB mondial.

Olivier Delamarche: "Les dirigeants ne font que répéter les mêmes erreurs sans cesse"

 

Une nouvelle crise aura lieu. Essayons de faire comprendre à nos dirigeants que nous ne voulons plus de dictature bancaire. Halte à la toute-puissance des banques. (Bernard Lietaer, Christian Arnsperger, Sally Goerner, Stefann Brunnhuber, Odile Jacob 2012.)


Concrètement, comme ne cesse de le répéter James ROBERTSON, il nous faut une réforme

- du système monétaire (changer la manière dont l’argent est créé)

- des revenus publics (changer ce qui est taxé et ce qui ne l’est pas)

- des dépenses publiques (changer la manière dont sont dépensés les revenus publics)

Cfr. Point 4. De la Newsletter 41

 

Plus concrètement pour nous, nous pouvons signer cette pétition qui demande aux leaders mondiaux lors du prochain sommet du G8 d’avoir le courage d’arrêter cette course aux enfers et d’appliquer les préceptes résumé dans la Newsletter 41 de James Robertson. 

 

 

Plus d'info :

Le risque systémique en Europe

Evolution du risque systémique en Europe

http://www.les-crises.fr/images/0100-banques/0145-risque-systemique/35-risque-systemique-total-europe.jpg

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 11:25

BanquesBelgesIMG.PNG

 

BanquesBelgesChiffres.PNG

 

Votre banque est-elle vertueuse? Un site internet vous dira tout


http://pechesbancaires.eu/


Un site où les banques et ce qu'elles proposent à leurs clients belges sont passés au peigne fin, chiffres à l'appui, avec, à la clé, un classement éthique des banques.


Si vous n'avez pas le temps, toute l'étude peut être téléchargée ici

et en résumé ici.


La première motivation de l'eurodéputé belge Philippe Lamberts, l'éthique des banques. Le site fait le tour de la responsabilité bancaire dans la crise actuelle de manière ludique puisque le décryptage s'articule autour des 7 péchés capitaux des banques, de la mégalomanie à la cupidité. Chaque péché est expliqué, détaillé de manière très pédagogique et assorti d'une solution, celle des Verts évidemment. Onze banques qui ont pignon sur rue en Belgique sont examinées à la loupe et un classement éthique est proposé.

On peut ainsi voir quelle banque finance l'économie réelle, spécule ou ne spécule pas ou aime les paradis fiscaux. Une comparaison intéressante où l'on constate que Triodos et la banque Van Breda tirent leur épingle du jeu. Le site est accessible en français, une version en néerlandais suivra. A terme, l'ambition est de passer à la loupe les banques dans toute l'Union européenne.

Africa Gordillo

 

Source : http://www.rtbf.be/info/medias/detail_votre-banque-est-elle-vertueuse-un-site-internet-vous-dira-tout?id=7861420  

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 19:30

 

Argent sale, poison de la finance

 

Le chiffre d’affaire des 4 mafias Italiennes serait d’environ 130 à 180 milliards d’Euros/an, soit 8 à 10% du PIB de l’Italie. Mafia italienne, un pouvoir économique étendu

 

 

Près de la moitié des transactions financières internationales passent par des paradis fiscaux ou bancaires. Ces territoires ne sont donc plus à la marge ou la périphérie de l’économie et de la finance mondiale, ils en sont devenus centraux.


La présence de l’argent du crime est devenue tellement grande qu’il en devient intouchable.


Aujourd’hui, ce ne sont pas les mafias qui cherchent les banques mais les banques qui cherchent l’argent des mafias…

 

N’est-ce pas un bon argument en faveur des alternatives monétaires ? Alternatives pour lesquelles, les deux lignes directrices principales doivent être: contrôle citoyen et transparence ; pas de banque, pas d’organismes centraux, pas de gestion centrale... Juste un réseau de personnes qui échangent et partagent selon leurs visions et leurs règles.


Parce que l'Euro, même s'il sert à financer des écoles ou acheter local, c'est aussi et surtout la monnaie du système : perversion politique, juridique et médiatique, marchandisation, mondialisation, corruption, collusion, spéculation et drainage d'une société de mal-être.

 

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 12:15

http://idata.over-blog.com/0/43/08/59/poivrot.gifJef est propriétaire d'un bistrot. Il réalise soudain que tous ses clients sont des alcoolos qui ne bossent pas et qui risquent bientôt de ne plus fréquenter son bistrot.
Il imagine alors un plan marketing génial: "picole aujourd'hui, paie demain".
Il tient rigoureusement à jour son carnet de "poufs", ce qui équivaut à consentir un prêt à ses clients.
Chiffre d'affaires et bénéfices explosent et son bistrot devient vite, sur papier, le plus rentable de la capitale.
Ses clients s'endettent chaque jour davantage et acceptent sans rechigner des augmentations régulières du prix du godet gonflant ainsi (toujours sur papier) les marges du bistrot.
Le jeune et dynamique représentant de la banque de Jef, se rendant compte que ce tas de poufs sont en fait des contrats à terme (Futures) et donc un actif, propose des crédits à Jef avec les poufs en garantie.
Sa trouvaille géniale vaut au banquier visionnaire un plantureux bonus.
Au siège de la banque, un trader imagine alors un moyen pour se faire de belles commissions: il convertit les poufs en PICO OBLIGATIONS.
Les Picolobligations sont alors "titrisées" (converties en paquets de titres négociables) afin d'être vendues sur le marché à terme.
Confiants à l'égard de leur banquier et avides de hauts rendements, les clients ne captent pas que ces titres qui leur sont fourgués comme "obligations AA", ne sont en fait que les poufs d'alcolos feignasses.
Les Picolobligations deviennent la star des marchés, on se les arrache et leur valeur crève tous les plafonds.
Un beau matin, un "risk manager" oublié dans les caves de la banque se réveille et signale qu'il est temps de demander à Jef que ses clients règlent leur pouf.
Jef essaie, mais ses clients ne bossant pas..., broquette, nada, schnoll !
La banque exige alors le remboursement du crédit et le bistrot fait logiquement faillite, vire ses employés entrainant la faillite de ses fournisseurs en bibine qui, à leur tour, virent également leurs employés.
Le cours des Picolobligations chute brutalement de 90% !
La dépréciation de cet actif vaporise les actifs et donc les liquidités de la banque. Mais problème: sa banqueroute ruinerait trop d'électeurs ("too big to fail" qu'on dit dans ces cas là)
La banque est donc renflouée par l'Etat.
Ce renflouement est financé par de nouvelles taxes prélevées chez des employés, les classes moyennes et un tas de gens qui bossent, qui ne picolent pas et qui n'ont jamais mis les pieds dans le bistrot du Jef !!!


Fin  de l'histoire.


Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde

STOP AUX ABUS BANCAIRES

Qu'est ce que c'est LA DETTE ?

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 15:12

Une petite image vaut parfois mieux qu’un long discours.

MaitreZoneEuro.jpgSource: What price the new democracy? Goldman Sachs conquers Europe

 

Goldman Sachs n'est pas une brebis galeuse mais bien l'incarnation du système.

 

Why I Am Leaving Goldman Sachs  (Lettre de justification de la démission de Greg SMITH, ancien directeur chez Goldman Sachs)

« Goldman Sachs n’est plus ce que c’était…Son unique préoccupation est de faire de l’argent sur le dos de ses clients (ou marionnettes comme les appellent cyniquement nos directeurs généraux) »

 

Goldman Sachs : la fin de l'omerta ?

 

En Europe, le pouvoir est à Goldman Sachs

 

PS : Karel Van Miert est décédé depuis 2009. Ca ne change rien à l’implication évidente de la finance aux plus hauts postes du vieux continent.

Repost 0
Published by Ploutopia - dans ECONOMIE - FINANCE
commenter cet article

Liens

A lire

1) Manuel d’anti-économie

2) Transition écologique & économique

3) Le retour du puritanisme au travail

4) Le désir comme désir de l’Autre

5) La Décroissance, l’Argent et Moi

6) Argent, Richesse, Valeur

 

Vie Pratique, Autonomie

AUTARCIES

ECOCLASH (voir Liens)

TERRA MATER

HABITER-AUTREMENT

ECO-BIO.INFO

EAU-tarcie (H20)

RAFFA : le grand ménage

 

Transition > POST-CAPITALISME

Villes en transition

Transition Monétaire

Transition Politique (Politique Simultanée)

Transition Culture

Eco-villages

Créatifs Culturels

Simplicité Volontaire

Demarche.org

Decroissance.org

REVOLUTION LENTE

 

Belgique

RESPIRE asbl

GRAPPE asbl

TETRA asbl

FINANCITE

Se changer soi

Amis de la Terre

Objecteurs de croissance

Nature et Progrès

Nature & Progrès Bruxelles

Ligue des optimistes

CETRI

CADTM

Confluence

Habitat Groupé

Classes de Terre

Ca passe par ma Commune

Groupe de Travail sur la Monnaie

Frère Albert

Maisondd.be (dd humain)

 

France

Plus Conscient 

Pièces et Main d’Œuvre

Dialogue en Humanité

Blog monde diplomatique

On peut le faire

Réseau éco-villages

Sentinelles de la république

 

Blog France

Jean ZIN

Pierre RABHI

Frédéric LORDON

Emceebeulogue

Fortune

 

Favoris

THEOGNOSIS (n'existe plus)

Sortir de l'Economie

INVENTIN

DONDE VAMOS

ECOPHILOPAT

NOS LIBERTES

INVENTERRE

MIIRASLIMAKE

MONOLECTE


Economie

Economistes Atterrés

ECONOSPHERES

Bioéconomie.net

SOCIETAL.org

the New Economic Foundation

 

Management

Mortel Management

 

Politique - Société

Politique Simultanée

Mouvement CiTerrien (MCT)

Alliance21 (monde responsable, pluriel et solidaire)

 

Alliance for a New Humanity


Monnaie (concept)

monnaie.wikispaces.com

www.bioeconomie.net

SystemeMonetaire.be

CreationMonetaire.info

MonnaieFondante.canalblog.com

GTMonnaie.be

Alter-Europa.com

Club-Robin.org

Sel-Terre.info

 

Monnaie (alternative)

Monnaies Locales Complémentaires

ALOE (alliance pour une économie plurielle et solidaire)

money.socioeco.org/fr/ (devenu ALOE)

www.appropriate-economics.org/

www.complementarycurrency.org/

www.digitalmoneyforum.com/

www.reinventingmoney.com/

grit-transversales.org/

Thetransitioner.org

Open Money

www.regiogeld.de (regio Allemagne)

transversel.apinc.org (SEL France)

brusel.be (SEL Bruxelles)

 

 

Climat

Manicore (Jancovici)

 

Pic Pétrole

Oleocene

 

Santé

Pharmacritique

Info Michel Dogna

Votre Sante

 

Planète

Terre Sacrée

LiberTerre.fr

Terre & Humanisme

 

Agriculture – Nature

Semences Paysannes

Kokopelli

Cheminfaisant2005.net

BRF - Bois Raméal Fragmenté

Permaculture

Masanobu Fukuoka

Plantes sauvages

 

Conscience

Alliance21

Fondation Diagonale

Trilogies

LeTransmuteur.net

Nous-les-dieux

Sens de la Vie

Zone7.net

Pas ça !

 

Manipulations

Le pouvoir mondial

SYTI.net

Prise de conscience.org

Les mots ont un sens

 

Info

MichelCollon.info

Mondialisation.ca

Grain (Agriculture)

ContreInfo

News Of Tomorrow

Monde Diplomatique

Decroissance.info

Futur Quantique

Le Grand Soir

 

TLAXCALA

Global Research

AlterInfo

RISAL (Am. Latine)

Congo Forum (Afrique)

Medium4You (Belgique)

Agoravox (France)

Marianne2.fr (France)

Rue89 (France)

 

Livres

Ecophilopat

Syti

Inventin (pdf)

Nous-les-Dieux (pdf)

Ecosociété

 

Editions

La plume de feu (Aude)

Yves MICHEL

Souffle d’Or

Charles Léopold Mayer

Aden

Syllepse

du Cerf

Ecosociété

La découverte

Le Relié

Sang de la Terre

Alter-Europa.com

Penser Librement.com

 

Autres liens

Contre la pensée unique

Epuisement des ressources

Dates d'épuisement des richesses exploitables de notre planète au rythme actuel de consommation (1)

2021 : fin de l'argent
2025 : fin de l'or et du zinc
2028 : fin de l'étain
2030 : fin du plomb
2039 : fin du cuivre
2040 : fin de l'uranium
2048 : fin du nickel
2050 : fin du pétrole
2064 : fin du platine
2072 : fin du gaz naturel
2087 : fin du fer
2120 : fin du cobalt
2139 : fin de l'aluminium
2158 : fin du charbon

Notre planète n'est pas infinie. On le sait. Ses ressources sont limitées et ne peuvent satisfaire ad vitam eternam les exigences voraces de milliards d'êtres humains.

Nous devons anticiper la pénurie proche des matières premières en vivant tout simplement autrement. Sinon des guerres terribles risquent d'éclater dans un futur proche à la surface de tout le globe pour l'accaparement des gisements restants, atomisant les villes et faisant un carnage parmi les populations. Cela en moins d'une petite génération!

Si nous voulons éviter le pire, retroussons nos manches! Une nouvelle civilisation reste à inventer, ici et maintenant, plus propre, plus économe, plus respectueuse et dont l'objectif premier soit réellement le bonheur de tous et non le profit égocentrique de quelques uns au détriment de tous les autres.

Voir échéancier des ressources exploitables sur le site Terre sacrée.
(1) D'après Science et Vie hors série N° 243, construire un monde durable, de Juin 2008. http://www.mondedurable.science-et-vie.com 

Freemen

Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que :
• le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique
• s’attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance».



Au delà, comme le nom “Freemen” l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle “chaîne”, un nouveau “journal”, chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

153 blogs freemen